C’est officiel, le moteur de recherche Français sera installé par défaut sur tous les types de modèles Huawei P40 vendus en France et préinstallé sur les modèles Allemands et Italiens ! 

Un choix surprenant au premier abord lorsqu’on sait que Qwant, leader Européen des moteurs de recherches focalisé sur la vie privée de ses utilisateurs, s’allie à Huawei, une entreprise souffrant d’un embargo aux Etats-Unis pour soupçons d’espionnage de ses utilisateurs.

L’accord entre les deux entreprises a pourtant été signé il y a près d’1 an et demi de cela, en Novembre 2018, avant même le début de l’embargo.

Image D. R.

Un challenge pour Huawei

Huawei souffre encore de ses déboires avec l’Amérique de Donald Trump, notamment avec le retrait d’Android et des applications Google de ses téléphones ainsi qu’une baisse des ventes de smartphones de 20% pour l’année 2020.

Même si cette dernière a vu son nombre de ventes de smartphones augmenter de presque de 10 millions entre 2018 et 2019, un énième report de l’embargo a été décidé par l’administration américaine pour être désormais fixé au 15 mai 2020. Coup dur donc. Huawei se devait donc de retravailler son image pour offrir une expérience privacy first notamment en Europe.

Qwant semblait donc tout désigné pour remplacer le moteur de recherche de Google et offrir une expérience plus éthique aux utilisateurs.

Gartner (Août 2019)

Une belle vitrine pour Qwant

Qwant a vécu des derniers mois difficiles, notamment avec le départ de son fondateur et président Eric Léandri, puis de Tristan Nitot vice-président Advisory et ancien président de Mozilla Europe. Le tout couplé à des résultats financiers compliqués en France avec 11,2 millions d’Euros de pertes en 2019, Qwant ne pouvait rêver mieux en termes d’exposition médiatique. 

De plus, l’entreprise française souhaite montrer son savoir faire et son expérience à plus large échelle en matière de gestion de la vie privée de ses utilisateurs. Une expérience réussie avec Huawei pourrait alors asseoir cette notoriété.

Huawei et Qwant offrent une expérience de recherche unique, qui correspond aux valeurs européennes de sécurité et de respect de la vie privée.

Jean Claude GhinozziPrésident & CEO de Qwant

Si les ventes prévues du premier modèle de Huawei sans applications Google (le 7 avril 2020 dans le monde, et le 21 avril en France)  s’avèrent être un succès, cela permettra à Qwant de réitérer l’expérience sur les futurs modèles de Huawei, puis pourquoi pas s’étendre au reste des pays Européens. 

Enfin, la collaboration avec Huawei pourrait également permettre à Qwant d’atteindre entre 40 et 50 millions d’utilisateurs rien que sur le marché européen. De quoi multiplier par 10 les 5 millions de visiteurs uniques par mois en France revendiqués par Qwant.

En route vers une stratégie Win-Win pour les deux sociétés !