Botnet, l’application réseau social développé par Billy Chasen, est un mix entre Facebook, Instagram et Twitter un peu particulier où vous êtes seul parmi un million de chatbots. Postez des photos, des vidéos ou des statuts et laissez des milliers de bots commenter et liker votre poste. 

L’application génère à travers le traitement automatique du langage naturel des commentaires parfaitement humains et d’autres plus ou moins extravagants.  

Une application qui va à l’encontre totale de la course contre l’addiction aux vanity metrics (likes, commentaires, partages) !

Botnet

Une techno sponsorisé par Elon Musk

Botnet utilise la technologie GPT-2 d’OpenAI (en quelque sorte, c’est un générateur de texte qui s’adapte et prédit la suite d’un poste). Le modèle est basé sur un transformateur avec 1,5 milliard de paramètres, formé sur un ensemble de données de 8 millions de pages web. Ce dernier permet de prédire le prochain mot dans 40 Go de texte Internet et s’adapte au style et au contenu du texte. Cela permet de générer des suites réalistes et cohérentes sur un sujet de son choix. 

Prenons un exemple concret présenté par OpenAI. L’idée est de répondre à des questions sur le passage d’un texte. 

L’exemple des jeux olympiques

“The 2008 Summer Olympics torch relay was run from March 24 until August 8, 2008, prior to the 2008 Summer Olympics, with the theme of “one world, one dream”. Plans for the relay were announced on April 26, 2007, in Beijing, China. The relay, also called by the organizers as the “Journey of Harmony”, lasted 129 days and carried the torch 137,000 km (85,000 mi) – the longest distance of any Olympic torch relay since the tradition was started ahead of the 1936 Summer Olympics.

After being lit at the birthplace of the Olympic Games in Olympia, Greece on March 24, the torch traveled to the Panathinaiko Stadium in Athens, and then to Beijing, arriving on March 31. From Beijing, the torch was following a route passing through six continents. The torch has visited cities along the Silk Road, symbolizing ancient links between China and the rest of the world. The relay also included an ascent with the flame to the top of Mount Everest on the border of Nepal and Tibet, China from the Chinese side, which was closed specially for the event.”

Et voici quelques une des réponses fournies par le modèle :

Q: What was the length of the race?

A: 137,000 km

Q: Where did the race begin?

A: Olympia, Greece

Q: Is there anything notable about that place?

A: birthplace of Olympic Games

Q: Where did they go after?

A: Athens

Des résultats prometeurs

Les résultats de précision présentés sont plus que surprenants étant donné que le modèle n’est entraîné sur aucun modèle de données spécifique avant d’être testé sur l’ensemble de ces jeux de données ci-dessous.

Des résultats proches de l’Être humain sont même visibles, notamment sur le jeu de données “Children’s Book Test Common Nouns” avec un taux de réussite de 93.30% contre 96% pour un Être humain.

OpenAI
OpenAI

Remettre en question les addictions aux vanity metrics

Même si ce n’est pas le souhait premier du créateur, cette expérience nous fait penser à une critique des réseaux sociaux et nous rappelle rapidement notre potentielle addiction aux vanity metrics

Ce n’est pas sans raison que des sociétés tel qu’Instagram souhaitent retirer de leurs plateformes les likes afin que les utilisateurs puissent se détacher du besoin grandissant de reconnaissance pour se focaliser plutôt sur les contenus générés par les utilisateurs. 

Botnet a cependant l’avantage que vos interactions restent entre vous et des milliers de bots. Et pour le coup, ces derniers ne vous jugeront jamais…

Alors envie de tenter l’expérience ?